Emilie Andéol, championne Olympique au Chômage !

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
"On idéalise trop un titre olympique. Je pensais tellement que ça changerait ma vie… "

C’est en 2016, après 12 années d’entraînement, que la judoka Emilie Andéol remporte la médaille d’or aux jeux Olympique de Rio. Emilie Andéol, femme noire de 32 ans, a permis à la France de se retrouver en haut du classement et pourtant, aujourd’hui la judoka se retrouve au fond du gouffre.

Emilie Andéol a déclaré: « C’était difficile de l’avouer, de se dire que j’ai charbonné pendant douze années pour en arriver là. Je me suis battue, personne ne croyait en moi, j’étais la bonne personne à l’entraînement que personne ne regardait. J’ai gagné les Jeux, je me suis dit : Je vais en profiter. Et finalement, rien. Parfois, je regrette d’avoir été championne olympique, la chute aurait été moins dure. On idéalise trop un titre olympique. Je pensais tellement que ça changerait ma vie… Mais aucun sponsor n’est arrivé, aucune proposition n’a été faite. On me disait : « Tu comprends, il y a Teddy Riner.  » Et alors ? Je suis une femme, j’ai mon histoire… »

Il est difficile de ne pas penser que tout ceci soit sans rapport avec sa couleur de peau. Le phénomène « on a déjà un noir » est plus que courant dans cette société qui vise à mettre tous les noirs en compétition en les opposant les uns aux autres. Cette suprématie blanche qui, dans la majorité des domaines, propose des choix incalculables de blancs pour un nombre très minime de personnes noires et ces noirs doivent se surpasser pour pouvoir espérer recevoir un traitement favorable…

par Ntumba Matunga

Leave a Replay

Ecrivez-nous