Appropriation de nos coiffures.

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Je ne saurai dire combien de fois j’ai eu la mal chance de lire que nous, femmes noires, étions championnes dans la victimisation en parlant d’appropriation culturelle pour une histoire de cheveux, cheveux que nous n’avons pas en plus, cheveux qui ne nous appartiennent pas en plus, cheveux que l’on achète pour ressembler à celles que l’on accusent en plus. LOL, il va sans dire que, pour certains, parler de nos achats capillaires revient à ébranler toute une nation. Ils se sentent fort(e)s et redoutables, en totale possession de l’arme qui nous fera taire à tout jamais…

 

Dans une entreprise où, par chance, vous trouverez des femmes afrodescendantes, vous remarquerez très rapidement que ce sont elles les femmes les plus apprêtées de l’établissement. Les noires misent tout sur leur apparence pour éviter d’être sujettes au refus, à la discrimination et aux moqueries. Depuis petite, ma mère me répète « même si tu es au plus mal, même si tu n’as pas d’argent, fais toujours en sorte que personne ne puisse le percevoir à ton aspect. » et indépendamment de ma volonté je continue à appliquer ce conseil, car une femme noire, de part la distinction flagrante de sa couleur de peau et de ses cheveux qui  vont à l’encontre du politiquement correct (d’un point de vue majoritaire) ,doit fournir plus d’efforts que n’importe quelle autre femme. Cette vision anti-noire de la société est ce qui a mené beaucoup de femmes afrodescendantes à la non-acceptation de soi, à l’éclaircissement de la peau et au défrisage des cheveux.

 

Contrairement à tout ce qui se dit, les femmes noires n’ont jamais fait la démarche de s’éclaircir ou de s’implanter des cheveux lisses pour ressembler aux femmes blanches, mais bien pour ressembler à une femme noire CLAIRE, puisque depuis l’origine on nous fait comprendre que les noirs sont détestables mais toujours est-il que quand ils sont clairs avec de beaux cheveux (on apprendra bien après que l’appellation « beaux cheveux » ne désigne pas les cheveux ondulés et bouclés, mais bien tout type de cheveux étant en bonne santé) ces noirs sont toujours détestables mais un peu moins !

 

Très tôt, nous avons été confrontées à de multiples attaques à cause de nos coiffures que certains appelleront « tribale », « ethnique », ou encore « ghetto ». Ces micro-agressions dans les cours de récrés, les salles de classes, les bureaux, et pire, quelque fois dans les salles d’accouchement (oui oui tu as bien lu), se camouflaient toujours derrière un sourire narquois, des mains qui ne tiennent pas en place et  des regards désapprobateurs.

 

Personnellement je trouve que les filles non-noires qui se tressent ne sont pas spécialement dans l’appropriation culturelle, l’appropriation c’est avoir l’audace de prétendre être l’esprit novateur qui a lancé un nouveau mouvement qui existait déjà (comme l’a fait Kim kardashian avec son titre « boxer braid »). Moi je remarque que la plupart des femmes blanches ou racisées qui se font natter, sont dans la caricature et c’est vraiment ce dont j’ai horreur ! Arborer fièrement une coiffure qui est dite marginale, porter de grosses créoles, un durag ou je ne sais quels autres accessoires qui jusqu’à présent n’étaient utilisés que par la communauté noire, changer sa façon de parler, dire le n-word et tout le tralala pour ensuite jouer les naïfs lorsque qu’on parle inégalités? Jusqu’à quand votre carnaval? Vos déguisements, le personnage caricatural que vous rendez plus fou de jour en jour est tout simplement raciste et nous fait passer pour des bêtes de foires.

 

Le racisme est partout puisque le racisme est une structure étatique, et secondement en plus d’être raciste, on peut deviner que même avec vos proches vous êtes toxiques ! Par quels moyens, lorsqu’une personne t’explique que tes actes ou tes propos nuisent à son statut d’humain, tu te permets de rétorquer que si elle souffre c’est de sa faute à elle?  Rien qu’en se basant sur ça, on peut déterminer quelles sont vos valeurs.Ou il se peut aussi que vous soyez juste bêtes?

par Ntumba Matunga

Leave a Replay

Ecrivez-nous