Sororité ne signifie pas amitié forcée

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Dans cette société, les femmes sont toujours décrites comme étant perfides, hypocrites et calculatrices. Des êtres incapables d’entretenir une amitié saine, de tenir une journée sans souffler de médisances et en plus de cela, ce sont des êtres qui se sentent en constante compétition avec les autres femmes.

Des clichés aussi misogynes que sexistes qui ont pour objectif d’inférioriser les femmes pour décrédibiliser leur prise de parole, désarçonner leur existence entière, mais aussi pour garder ces dernières isolées avec, pour seule compagnie, une présence masculine.

Le féminisme a démontré,de plus d’une façon, que ce qui rendait une personne perfide, hypocrite ou encore malicieuse, n’était pas son appartenance de genre, mais plutôt ses traits de caractères qui varient selon l’humain, et ce, que l’on soit homme, femme, ou autre.

Le féminisme parvient, jour après jour, à faire tomber les clichés et à redorer l’image des femmes longtemps ternie par une imposition viriarcale qui tente malgré de tout de survivre. Cependant certaines revendications pro-femmes, bien que bienveillantes, créent involontairement un problème qui n’est que très rarement élucidé, la solidarité féminine est confondue avec l’amitié féminine !

En cette période de confinement, on peut voir sur les réseaux sociaux, une panoplie de challenge qui ont pour but de nous divertir. Les influenceuses, les youtubeuses et les blogueuses jouent le jeu et se mettent en scène. Un des challenges le plus en vogue en ce moment, « don’t rush », a crée une polémique entraînant un déferlement virulent à l’encontre des influenceuses noires Françaises… https://www.instagram.com/tv/B-XRrqLqMtp/?igshid=1095cv1c0ddla

La youtubeuse Honey Shay, après avoir entendu les réclamations de son audience qui lui demandaient de s’associer aux autres youtubeuses pour montrer une union et une amitié féminine, prit l’initiative d’inviter ses consoeurs à participer à ce challenge où on les verrait se transférer un pinceau de main en main.

Après publication du challenge sur les réseaux sociaux, Honey Shay fut victime d’un véritable harcèlement qui l’accusait d’avoir volontairement évincer la youtubeuse populaire, Yanissa xoxo. Chose qui a été plus tard démenti, Honey shay affirmera avoir concerté Yanissa au préalable.

Le 31 mars, Yanissa poste une vidéo d’elle, seule, sur son compte instagram reproduisant le « don’t rush » challenge d’une manière revisitée, une vidéo dont les mérites ont été loués puisque Yanissa n’a pas eu peur de montrer que même seule, on peut faire preuve de créativité. Elle donnera par la suite des explications innocentant les autres youtubeuses de l’avoir exclue…

Malgré le succès de Yanissa, beaucoup d’internautes lui ont reproché le fait qu’elle ait entrepris de rester seule et, pour ces personnes, la célèbre youtubeuse inciterait à la division en restant de son côté.

A la suite de ces événements, on comprend clairement qu’une mauvaise interprétation du message féministe commence à prendre une grande ampleur chez les femmes. La sororité vise à une entraide mutuelle, un soutien permanent et à une défense massive lorsque les femmes en ressentent la nécessité, mais en aucun cas cela implique que toutes les femmes doivent obligatoirement s’allier et devenir bonnes copines !

Rappelons que le féminisme se bat contre les injonctions de genres. Un homme célèbre a le droit de se montrer rigide, arrogant, irrespectueux car cela rajoute un charisme particulier à son personnage, tandis qu’une femme, touchée par la célébrité ou non, devra toujours se montrer souriante, d’une sagesse des plus remarquables, et d’une simplicité distinguée, autrement elle se verra traiter de tous les noms d’oiseaux, et de toutes les injures péjoratives et sexistes que l’on assigne aux femmes.

Les femmes ont le droit d’être asociales, introverties, et distantes. Il est grotesque de détourner des approches féministes pour insurger les femmes et les obliger à sociabiliser avec tout le monde. Se détacher des autres, ne signifie pas que l’on apporte moins de soutien à la cause féministe ! Acceptons l’individualité de chacune et la diversité caractérielle des femmes, nous sommes toutes différentes et il est injuste de jeter la pierre à celles qui s’éloignent de ce qu’une société machiste a toujours dépeint.

ntumbamatunga
par Ntumba Matunga

Tétons Marrons s’engage à être la première plateforme vers laquelle les femmes noires se tournent pour trouver une source d’informations qui est  à l’image de leur existence.

Recent Posts

Follow Us

Weekly Tutorial