Les Martiniquais-es se débarrassent des symboles colonialistes, Macron insulte la mémoire des héros de Martinique !

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Pour les Martiniquais-es, la date du 22 mai a une valeur plus que symbolique puisqu’elle est la date de commémoration de l’abolition de l’esclavage. Rappelons que, à une époque esclavagiste, contrairement à ce que la France tente de nous faire croire, les esclaves se sont montrés très actifs et déterminés dans la lutte de l’abolition de l’esclavage. L’unique raison pour laquelle les Martiniquais-es se trouvent être libres aujourd’hui, est la persévérance et l’insurrection de leurs ancêtres. Les Martiniquais-es ont été affranchi-e-s parce qu’iels ont tenu tête aux tyrans Français esclavagistes, iels ont montré qu’iels préféraient mourir plutôt que de rester à un état de servitude et, par la force, iels ont obtenu ce qu’iels convoitaient, la liberté.

20200524_142904

Jusqu’à présent, la France impose aux Martiniquais-es d’hisser en héros un homme qui a participé activement à leur déshumanisation, un homme qui n’avait aucune considération pour les noir-e-s, Victor Schoelcher, un homme qui prônait l’esclavage et s’opposait à l’abolition. Par ce souvenir atroce, des militant-e-s Martiniquais-es ont pris l’initiative de détruire, le 22 mai 2020, deux statues à l’effigie du bourreau de leurs ancêtres. Chose qui fut fortement critiquée et qualifiée d’acte délinquant et vandale. Sur les réseaux sociaux, les militantes Jay Asani et Alexane Yva Ozier-Lafontaine n’ont pas manqué de s’exprimer pour faire valoir la légitimité de leur acte que l’on peut juger révolutionnaire.
   

Bien que les propos negrophobes de Victor Schoelcher aient été exposés sur la toile, le président de la république de France, bon nombre de politicien-ne-s et même des associations « anti-racistes », ont trouvé bon de condamner et de nier la bravoure des activistes, tout en louant les mérites de Victor Schoelcher supposé abolitionniste.

Pouvons-nous vraiment être surpris par Emmanuel Macron lorsque l’on sait qu’il a défendu, il y a de cela quelques semaines, Eric Zemmour qui est un homme ouvertement raciste?

   

Par ce tweet le Président laissent comprendre que les Martiniquais-es seraient des ingrat-e-s, très peu reconnaissant-e-s de ce que la France leur a offert. Il fait passer V.S. pour le seul précurseur de l’abolition en Martinique, et ceci est insultant pour toutes les personnes qui ont laissé leur vie pour que leur descendance puisse marcher librement.

Macron parle de fierté de la France, mais l’esclavagisme et le colonialisme ne font-ils pas parti du patrimoine Français? Pourquoi les noir-e-s devraient montrer une quelconque reconnaissance à la France quand la France est à l’Origine de bon nombre de maux? Iels sont nombreux à avoir voulu nous forcer à énoncer les bienfaits de la colonisation, parce qu’iels ne reconnaissent pas leurs actes comme étant criminels, ils préfèrent romancer l’histoire et faire croire à un mouvement caritatif qui aurait participé au développement de l’Afrique…

Il est encore plus choquant de voir que le président Macron décide de prendre la parole uniquement lorsqu’il entend qu’un bout de plâtre représentant la « fierté » de la France a été démoli. Le président montre plus d’intérêt aux symboles du colonialisme Français qu’aux citoyens d’Outre-Mer. S’est-il déjà exprimé sur le scandale du chloredécone? La pénurie d’eau? ou encore sur les hôpitaux mal équipés? On voit bien là, quelles sont ses priorités…

Ces militant-e-s Martiniquais-es ont, à leur tour marqué l’histoire. Les negrophobes y voient du vandalisme, moi je ne vois qu’un grand nettoyage !  
ntumbamatunga
Par Ntumba Matunga

Tétons Marrons s’engage à être la première plateforme vers laquelle les femmes noires se tournent pour trouver une source d’informations qui est  à l’image de leur existence.

Recent Posts

Follow Us

Weekly Tutorial