La députée Européene Pierrette Herzberger-Fofana brutalisée par la police

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Au parlement Européen, le mercredi 17 juin 2020, la députée Européenne Pierrette Herzberger-Fofana témoignait des violences policières auxquelles elle a été confronté en voulant défendre deux hommes noirs attaqués par neuf agents de police à la Gare du nord de Bruxelles.

Selon Euronews, l’eurodéputée Pierrette Herzberger-Fofana, encore troublée par le comportement indigne des forces de l’ordre, raconte comment, après avoir élever son téléphone portable pour dénoncer la situation monstrueuse qui se passait sous ses yeux, les policiers l’ont agressé.

Madame Herzberger-Fofana explique qu’à l’annonce de son activité professionnelle (députée au parlement Européen), les agents de police se sont laissés dire qu’elle mentait et qu’elle était en réalité, femme de ménage.

La député témoigne « En quittant la Gare du Nord de Bruxelles, j’ai vu neuf policiers harceler deux jeunes hommes noirs. J’avais mon téléphone portable et j’ai pris une photo de la scène avec, ce qui est légal. Les policiers se sont alors approchés de moi et m’ont arraché le téléphone des mains. Quatre des neuf policiers armés m’ont brutalement poussé contre un mur, ils ont violemment saisi mon sac à main, ils m’ont bloqué contre le mur, les jambes écartées, et un policier a voulu me fouiller. J’ai été traitée de façon humiliante« . Elle poursuit en disant « J’ai dit que j’étais députée au Parlement européen, mais ils ne m’ont pas cru. Alors qu’ils avaient en main le laissez-passer du Parlement et mon passeport allemand, ils m’ont demandé ma carte de résidence en Belgique«  vidéo de son témoignage

Après avoir entendu la déclaration de Herzberger-Fofana, les autres députés et le co-président du parlement Européen Philippe Lamberts se sont indignés et se sont mis d’accord pour déterminer cette agression comme étant une intervention à caractère raciste et déshumanisant.

Après une enquête, la police décréta que madame Herzberger-Fofana n’était pas dans son droit, qu’elle s’est volontairement mise dans cette situation en s’interposant entre les neuf policiers et les deux hommes noirs.

ntumbamatunga
Par Ntumba Matunga

Tétons Marrons s’engage à être la première plateforme vers laquelle les femmes noires se tournent pour trouver une source d’informations qui est  à l’image de leur existence.

Recent Posts

Follow Us

Weekly Tutorial