Bruxelles : Jusqu’à 10 ans de prison pour les 7 auteurs d’un viol collectif diffusé sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le mercredi 4 novembre 2020, 7 jeunes hommes se sont amusés à diffuser sur leurs réseaux sociaux, une vidéo abjecte d’un viol collectif, dont ils sont les auteurs. Ils avaient, au préalable, drogué leur victime, dans le but de la violer à tour de rôles, dans un appartement loué (Airbnb) à Bruxelles. 

Suivant les insurgé-e-s de cette affaire rendue publique, les auteurs du viol se sont exprimés publiquement sur le sujet en s’adonnant à la programmation de lives instagram qu’ils disposaient au public comme un show divertissant. Dans leurs multiples prises de paroles, Ils ont d’abord montré leur détachement parfaitement assumé par rapport à la situation, mais par la suite, leur discours s’est métamorphosé et a laissé place à un développement culpabilisant (la victime) qui laissait savoir qu’il s’agissait d’une “partouze consentie”.  

Après l’élan de colère collective qu’a suscité la diffusion du viol sur les réseaux sociaux, la famille de la victime, n’a pas tardé à porter plainte. Le procès est désormais en cours. 

Le mercredi 1er septembre 2021, la 54e chambre du tribunal correctionnel de Bruxelles s’est accaparée de l’affaire et a invité les 7 prévenus à se présenter pour répondre de leurs actes. Selon SudinfoMabongo K., Hervé K., Esaie M.K., Espoir M., Isaac M., Moise M.M. et Stéphane K.P. encourent jusqu’à dix ans de prison.