Paulette Nardal, une femme marron engagée

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Paulette Nardal, née le 12 Octobre 1896, est une icône de la négritude et du féminisme en France et à travers le monde. D’origine Martiniquaise, Paulette a été la première femme noire à intégrer la prestigieuse école de La Sorbonne. Pour autant, cette écrivaine et journaliste doit son succès à l’empreinte qu’elle a laissé par la création d’un courant littéraire particulier : « la négritude ». Avec l’aide de ses sœurs, et en compagnie de grands noms tels que Aimé Césaire, Félix Eboué ou encore Marcus Garvey, ils s’interrogent sur la place de l’Homme et de la Femme noire en société.

En 1931, elle fonde son propre média « La revue du monde noire » qui compile une variété de poèmes, revues de presse et articles, tous portant sur la négritude en France et dans le monde. 

Paulette avait toutefois plus d’une corde à son arc, puisqu’au-delà de son intérêt pour la politique, elle était également passionnée de musique. Si bien qu’elle a fondé la chorale « La joie de chanter » en 1954, ayant pour but de valoriser la culture créole et porter plusieurs revendications sociétaires à travers le chant.

Paulette Nardal est un modèle de Femme Marron engagée qui font la fierté de notre communauté et de notre héritage, faisons lui honneur comme il se doit .

Google translate

Tétons Marrons s’engage à être la première plateforme vers laquelle les femmes noires se tournent pour trouver une source d’informations qui est  à l’image de leur existence.

Recent Posts

Follow Us