Christiane Taubira envisage d’être candidate à l’élection présidentielle de la République française

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

“J’ai fait le compte de ce qui compte. Vous !” Ainsi commence le message qui depuis heures est au centre de toutes les discussions de ce vendredi. Il y a de cela une semaine, un sondage Odoxa-Mascaret dévoilait que 67% des sympathisants de la gauche souhaitaient voir Christiane Taubira se présenter à l’élection présidentielle de 2022. C’est désormais chose faite, ou presque… En effet Taubira garde le mystère sur ses projets politiques, rien n’est encore officiel. Malgré cela, l’idée de cette éventuelle candidature bouleverse les esprits et fait place à une multitude de réactions.

En 1992 Christiane Taubira fonde le parti  indépendantiste Walwari. Très rapidement, en 2001, alors qu’elle est députée nationale,  Taubira honore son devoir de mémoire et fait de l’histoire des noir-e-s sa priorité. À force de travail acharné, elle réussi sa mission qui visait à ce que la France reconnaisse la traite des noir-e-s et l’esclavage, pratiqués à partir du xve siècle sur les populations africaines, amérindiennes, malgaches et indiennes, comme étant crime contre l’humanité. Ainsi, par cette fameuse loi Taubira, chaque année depuis 2006, nous commémorons en France, le 10 mai, la Journée nationale des mémoires de la traite et de l’esclavage et de leurs abolitions.

6 ans plus tard, désormais Garde des sceaux, ministre de la Justice, Christiane Taubira, se place encore une fois du côté des opprimé-e-s et propose un projet de loi légitimant le mariage des personnes de même genre. Son dévouement pour les personnes homosexuelles provoquera un déferlement de haine, de négrophobie et de misogynie à son égard. À cette époque, les attaques prolifèrent de toutes parts, et le champ politique ne déroge pas à la règle puisque l’ex-candidate FN, Anne-Sophie Leclère, comparait alors la ministre de la justice à un singe. Fort heureusement cette violence raciste ne resta pas impunie, en 2014 Anne-Sophie Leclère est condamnée à neuf mois de prison ferme, 5 ans d’inéligibilité et 50.000 euros d’amende.

Après les attentats de 2015, dans son livre “murmures à la jeunesse”, Christiane Taubira adressa aux millennials,  un message riche d’espoir, de sollicitude et d’encouragements. Depuis, toutes ses prises de paroles condamnent un régime oppressif qui humilie la jeunesse. Aujourd’hui, Christiane Taubira révèle envisager se présenter à l’élection présidentielle, cette candidature ne pourra faire que du bien à la France.

Ntumba Matunga

Ntumba Matunga