Le PSG ne défend pas les femmes noires ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

L’agression de la joueuse Kheira Hamraoui a fait naître bon nombre de débats dans la sphère médiatique. Des débats qui, dans l’ensemble, visaient à détruire la réputation de la joueuse Aminata Diallo accablée de toutes parts. Aujourd’hui, nous savons que les accusations portées sur Diallo sont l’œuvre de la joueuse agressée qui, pour des raisons encore inconnues, a orienté la police vers Aminata et a alerté la presse de  l’arrestation de sa coéquipière.

Grâce à son innocence incontestable, Aminata a été libérée à la suite de plus de 36 heures de détention. Après avoir constaté qu’aucunes charges ne pouvaient être retenues contre sa coéquipière, Hamraoui décide de désigner Bernard Mendy, et l’agent des joueuses Marie-Antoinette Katoto et Kadiatou Diani, comme étant ses tortionnaires. Mais, là encore, rien n’a démontré que ces personnes avaient organisé l’attaque dont elle était la cible.

Malgré le fait que Diallo ne soit plus considérée comme suspecte, son club, le PSG, n’a, jusqu’à présent, fait aucune déclaration pour déplorer le déroulement de l’affaire, ni pour restaurer l’honneur de leur joueuse qui a été vilipendée par la presse internationale. La sélectionneuse de l’équipe de France, Corinne Diacre, est allée jusqu’à  exprimer de la compassion pour la joueuse Hamraoui, mais toujours pas un mot pour Diallo.

Le PSG montre qu’il préfère se ranger du côté d’une joueuse qui a volontairement dirigé l’enquête vers sa coéquipière innocente, plutôt que d’encourager les joueuses irréprochables du club. Aminata Diallo subit donc la triple peine d’avoir été accusée à tort, jugée coupable par les médias parce qu’elle est noire, et abandonnée par son club qui ne lui montre aucun soutien. Serait-ce parce que Diallo est noire que le PSG prend des décisions qui jouent en sa défaveur ? 

Néanmoins, Diallo a pu bénéficier du soutien de ses coéquipières Marie-Antoinette Katoto et Kadidiatou Diani qui n’ont pas manqué de lui rendre hommage après un but marqué, en formant de leurs doigts la lettre A. Malheureusement, depuis mercredi 23 mars, Katoto et Diani sont dans le collimateur de l’avocat de Kheira Hamraoui. Selon le journal l’Equipe, Me Saïd Harir aurait écrit au PSG pour se plaindre de « certain nombre de faits qui altèrent gravement la santé psychologique de sa cliente dans le cadre de son exercice professionnel ».

Aminata Diallo est à la fin de son contrat au PSG, et dans quelque temps, nous saurons si, oui ou non, son contrat sera renouvelé. S’ il ne l’est pas, cela confirmera que le PSG cherchait, depuis le scandale, le moyen de l’évincer définitivement. Et dans ce cas, leurs motivations pourraient être qualifiées de négrophobes puisque le club pénalise une joueuse innocente, victime des mensonges de sa coéquipière Kheira Hamraoui.

Ntumba Matunga

Ntumba Matunga